Aller au contenu
Accueil » News » Calculer le taux d’endettement 

Calculer le taux d’endettement 

  • par

Dans le cadre d’une demande de prêt immobilier ou à la consommation, son obtention dépend des moyens de l’emprunteur. Pour connaitre si ce dernier peut contracter un crédit personnel et afin de déterminer la somme qu’il peut avoir, il importe qu’il détermine son taux d’endettement. Elle est exprimée en pourcentage et permet de connaitre le coût des mensualités envisageables. Comment réaliser le calcul du taux d’endettement ? Voici quelques éléments de réponse.

Que signifie calculer le taux d’endettement 

Le taux d’endettement constitue la part des revenus mensuels qu’une personne qui emprunte est en mesure de consacrer pour rembourser son crédit. Il peut s’agir de prêts entre particuliers, de prêts bancaires ou d’autres types de dette. Il permet ainsi d’ajuster la durée de remboursement d’un crédit selon le montant les mensualités. En général, les organismes bancaires et prêteurs imposent le fait que le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33 % pour éviter que l’emprunteur ne soit en situation de surendettement.

Toutefois, il existe des exceptions dans le cas d’un crédit à la consommation où un taux d’endettement de 50 % peut être toléré. D’ailleurs, il n’existe pas réellement de règle absolue. Le taux d’endettement varie selon les revenus et les différentes entrées d’argent de l’emprunteur, ainsi que de son reste à vivre ou la somme à disposition de l’emprunteur une fois que toutes ses charges sont payées.

Comment calculer le taux d’endettement ?

Le calcul du taux d’endettement se fait selon une formule mathématique simple :

  • En premier lieu, il faut rassembler les revenus, ceux du Co emprunteur, les rentes, les allocations familiales, etc., pour déterminer les rentrées d’argent de l’emprunteur.
  • Ensuite, il faut calculer les charges ou les dépenses régulières de l’emprunteur. Cela comprend les crédits en cours, les impôts, le loyer, la pension alimentaire versée.
  • Enfin, il ne reste plus qu’à multiplier le montant des charges par 100, puis de diviser le total par le montant des rentrées d’argent pour obtenir le taux d’endettement.

Quel est le taux maximum autorisé ?

De manière générale, les banques et autres institutions financières demandent de respecter un calcul du taux d’endettement de 33 % au maximum, ce qui correspond au tiers des revenus. Au-delà, le risque de surendettement devient élevé. L’emprunteur risque alors de ne pas pouvoir faire face à ses dépenses mensuelles. Cependant, cette limite n’est pas obligatoire et chaque établissement est libre d’appliquer sa propre politique sur le sujet. De ce fait, un emprunteur peut dépasser ce seuil si ses revenus sont suffisants une fois les charges récurrentes déduites. Les 33 % ne constituent ainsi qu’un indicateur pour aider la banque ou l’établissement prêteur à prendre sa décision.